Pourquoi un homme ne pourrait-il pas porter de jupes ?

Cette question, je me la suis longtemps posée avant de commencer à trouver des réponses.
Commençons par le plan juridique, rien n'interdit à un homme de porter une jupe. Rappelons qu'en France, la loi qui interdisait aux femmes de porter un pantalon n'a été abrogée que le 31 janvier 2013. Des lois identiques existaient dans d'autres pays. Les femmes n'ont heureusement pas attendu ce jour pour commencer à porter ce vêtement. Les premières qui ont osé porter un pantalon étaient des féministes qui bravaient les interdictions et ce n'est que dans les années 60 que les femmes se sont approprié ce vêtement du vestiaire masculin.
Les hommes ont, très longtemps, porté des vêtements plus apparentés aux jupes et aux robes qu'aux pantalons. Dans de nombreux pays les hommes portent encore des vêtements qu'on peut qualifier de "non bifurqués". Sans être exhaustifs, on peut citer les Japonais, Indonésiens, Fidjiens, Samoans et environ un milliard d'hommes indiens et arabes. Plus près de nous, les Écossais portent encore le kilt qui n'est rien d'autre qu'une jupe pour homme.
On voit donc que rien n'interdit à un homme de porter une jupe, on peut aussi se poser la question de savoir pourquoi il voudrait en porter une.
Le fait, pour un homme, de vouloir porter une jupe a tout à voir avec l'égalité, ne vous êtes-vous jamais étonné.e.s de l'énorme différence qui existe entre les garde-robes des femmes et celles des hommes ? Alors que celle des hommes se limite aux pantalons et éventuellement aux shorts pour les loisirs et les vacances (surtout pas pour le travail !), celle des femmes est autrement variée ! Robe et jupes, courtes, longues, étroites, évasées, plissées, à volants…  et je ne vous parle même pas des couleurs et des matières.
Question de confort ensuite, la jupe est, au quotidien, beaucoup plus adaptée à l'anatomie masculine que le pantalon. Il est évident que pour certaines professions ou activités, le port du pantalon est recommandé pour des raisons de praticité et de sécurité, mais il en est de même pour les femmes.
Dès que la température s'élève un peu, les femmes ne s'y trompent d'ailleurs pas, elles laissent leurs pantalons dans le placard pour enfiler des jupes et profiter de l'air sur leurs jambes. En hiver, les collants leur permettent de braver le froid en jupe.
Ce qui pourrait empêcher les hommes de porter des jupes est le regard de la société qui pourrait rapidement accuser le porteur de déviance : c'est un travesti, il veut être une femme, c'est un fétichiste… Même si ces raisons de porter des vêtements de femme sont respectables, ce n'est en rien ce qui motive les hommes qui veulent simplement pouvoir choisir leurs vêtements dans toutes les garde-robes sans considération de genre.
Des couturiers comme JP Gaultier, Kenzo, Givenchy, Agnès B, Thom Browne, Marc Jacobs… ne s'y sont pas trompés et présentent depuis de nombreuses années des hommes en jupes ou en robes dans leurs défilés. Malheureusement, les jupes n'ont que rarement quitté le plateau des défilés pour arriver dans la rue. La grande distribution avec H&M et Zara a également mis en vente des jupes pour les hommes dans les rayons de ses magasins, malgré le succès rencontré les opérations n'ont pas été renouvelées. En attendant une plus grande diffusion de jupes spécifiquement dessinées pour les hommes à des tarifs décents, ils peuvent puiser dans le vestiaire féminin ou adopter les kilts.
Quelques créateurs français comme Sous les jupes des hommes et Hiatus créent des jupes pour les hommes, mais le peu de diffusion de leurs produits fait qu'ils se vendent à des tarifs très supérieurs aux vêtements que l'on peut trouver dans les boutiques féminines. Il existe aussi la solution du kilt que l'on peut maintenant trouver dans des déclinaisons un peu moins traditionnelles.
Alors pourquoi sommes-nous si frileux à adopter ou au moins à essayer la jupe alors que d'autres codes féminins n'ont pas eu autant de mal à percer la barrière du genre : les cheveux longs, les bijoux, bracelets, boucles d'oreille, colliers…
Toutes les raisons que je vous ai énoncées plus haut m'ont apporté un bon début de réponse. De nombreux autres hommes en France et dans le monde se sont, eux aussi, interrogés et un certain nombre d'entre eux ont décidé d'y répondre en bravant les conventions.
C'est ce que j'ai décidé de faire à mon tour en essayant d'enfiler une jupe et d'affronter le regard de la société. Il faut vaincre son appréhension, convaincre ses proches, et enfin se lancer aux yeux de tous.
J'ai profité de nos vacances au soleil dans le sud de la France l'été dernier pour enfin me lancer avec la grande surprise d'une globale indifférence, certains pouvaient y regarder à 2 fois, quelques sourires complices ou moqueurs mais, en règle générale, tout le monde s'en fiche. J'ai pu avoir quelques échanges sympathiques et bienveillants avec des femmes, mais aucune critique négative directe.
J'ai depuis intégré la jupe dans mon quotidien à la maison et progressivement dans ma vie sociale. J'ai décidé que 2022 serait pour moi l'année de la jupe.
Et pour revenir sur l'égalité entre les femmes et les hommes, le regard sur les femmes et leurs difficultés à obtenir leur place dans notre société, je suis persuadé que l'adoption de la jupe par les hommes ne pourrait qu'avoir des effets positifs en faveur des femmes et de l'égalité entre les sexes.
Vers le haut